MECA DISTRIBUTION fait confiance à OKUMA pour l'usinage de petites et moyennes séries

MECA DISTRIBUTION fait confiance à OKUMA pour l'usinage de petites et moyennes séries
jeudi 9 janvier 2014

Description :

Située en Seine et Marne, à Vulaines sur Seine, la société MECA DISTRIBUTION a été créée en 1983 par Martino Sapateiro. A la fois gestionnaire et expérimenté en mécanique, le fondateur est à l'époque âgé de seulement 22 ans. L'activité de mécanique de précision démarre alors que le marché des ULM est en plein boum.

L'entreprise fabrique des réducteurs, tubulures pour les ailes et des poulies de réception de la courroie pour le moteur. Un contrat d'importance est ensuite signé avec Schlumberger pour la fourniture de pièces mécaniques. Trente ans plus tard, MECA DISTRIBUTION fait partie du Top 10 des fournisseurs du groupe Schlumberger (France, Angleterre, USA).

La société est devenue le spécialiste de l'usinage des matériaux durs -alliages Alloy, MP35N ; alliages de titane ; aciers inoxydables et réfractaires- pour des prototypes, petites et moyennes séries jusqu'à 1000 pièces, de diamètre 3 à 800mm avec une longueur maxi de 4000mm. Elle emploie 48 personnes et son chiffre d'affaires représente environ 11,1 millions d'euros en 2012.

50% du chiffre d'affaires de Meca Distribution est réalisé avec le secteur pétrolier -dont Schlumberger. Les autres secteurs clients sont l'aéronautique avec, par exemple, la fabrication de pièces mécaniques en Inconel 625 montées sur soufflets pour Senior Aerospace (ex Calorstat) ; le nucléaire avec Areva -fourniture de collerettes à très fine paroi, usinées dans la masse en Inconel 625- EDF pour les capteurs de pression et l'appareillage lié à ces capteurs ; les transports avec MAN Diesel (moteurs de bateaux) et la SNCF avec la fabrication d'éprouvettes de flexion rotative pour repérage sur les essieux afin de tester la résistance du matériel roulant ; la pétrochimie, le médical et les machines spéciales. « Pour réaliser ces pièces, explique M. Sapateiro, nous utilisons les machines-outils OKUMA, fiables, robustes et de haute précision. Les éprouvettes de flexion rotative que nous produisons pour la SNCF sont usinées dans la masse, en acier. Elles sont de longueur 210mm avec 3/100e de tolérance sur toute la longueur et un RA (état de surface) de 0,4 -généralement obtenu en rectification. »

Les Tours OKUMA pour gagner en temps d'usinage et en précision

Fin 2000, l'entreprise était équipée de machines-outils avec armoire NUM. Mais les pièces demandées par les clients et décrites ci-dessus, devenaient de plus en plus techniques et nécessitaient davantage d'outils. Meca Distribution investit dans un premier tour OKUMA en 2001 afin de gagner en temps d'usinage et en précision sur des pièces de série. L'idée était aussi d'éliminer certaines opérations de sous-traitance, telle la rectification.

Ce choix a été fait après des recherches sur internet et sur catalogues. En effet, à l'époque, M. Sapateiro et son équipe consultent les trois principaux constructeurs mondiaux de machines-outils, dont OKUMA. « Il s'agissait de faire un choix stratégique et définitif, explique M. Sapateiro. A 90 %, il ne fallait pas se tromper car je savais que d'autres investissements machines allaient suivre. Je souhaitais m'engager avec un constructeur à même de proposer une gamme complète de machines -tournage, fraisage, de petite et grande tailles ; disposer d'un seul système de programmation et ainsi préserver la polyvalence des opérateurs. Après réflexion sur plan, nous avons retenu la proposition d'Okuma et de son tour bi-tourelles. Les avantages ? Avec l'usinage en simultané sur les deux tourelles, on obtient des temps de cycle réduits de 30 % par rapport à un tour monotourelle, le nombre d'outils et davantage de puissance et de couple pour l'usinage des matériaux difficiles. Au final, le prix a également fait la différence. » A ce jour, 10 tours OKUMA siègent dans l'atelier dont 4 tours bi-tourelles 4 axes (LU25, LU300-1000 et 2 tours LU300-600), un tour bi-broche Space Turn LB300 C-W800, 1 tour LB300-M avec axe fraisage, 2 tours LB300, 1 tour LB-400 et 1 tour LB25 qui date de 1989 et usine toujours au centième.

Les Centres d'Usinage OKUMA reconnus de Haute Qualité
En 2004, lorsque Meca Distribution a eu besoin d'investir dans un centre d'usinage, à nouveau plusieurs constructeurs ont été consultés. « Là encore, explique M. Sapateiro, nous avons fait le choix d'Okuma, un choix technique par rapport à leur proposition de centre d'usinage à portique, garant de rigidité, couple et précision. Avec le recul, nous pouvons dire que la qualité des Centres d'Usinage OKUMA est identique à celle, connue et reconnue, de leurs Tours. »

Au total, l'entreprise a investi dans cinq centres d'usinage verticaux OKUMA avec recentrage automatique de pièce dont 4 CU 4 axes (MB-46VAE, 2 MB-56VA, MB-66VA) et 1 CU 5 axes MB66 acquis en 2012. Sur celui-ci COdeM a équipé la machine d'un plateau Nikken 4 et 5 axes de diamètre 200. M. Sapateiro hésitait entre l'acquisition d'une machine 5 axes ou équiper une machine traditionnelle d'un plateau 4ème et 5ème axe. « Il nous fallait du 5 axes positionnés, explique M. Sapateiro. Nous avons choisi cette solution avec plateau 4 et 5 axes qui s'est avérée beaucoup plus économique et aussi plus flexible. Le diviseur est installé dans un coin. On travaille avec le plateau quand on en a besoin, sinon on dispose de toute la table pour les opérations ?classiques'. Cela nous permet d'usiner des pièces complexes sans machine 5 axes. »

OKUMA a également installé des sondes sur tous les Centres d'Usinage Okuma de Meca Distribution. « Associées à la compétence et au savoir-faire de nos opérateurs, ces sondes de mesure OKUMA nous ont permis de gagner un temps considérable, précise M. Sapateiro. Alors qu'il nous fallait 7 à 8 mn en manuel, avec des risques d'erreurs, nous n'avons besoin que d'1 mn pour refaire une origine en XYZ. Nous pouvons également faire du contrôle dimensionnel et du dégauchissage. »

La fabrication de petites et moyennes séries grâce à la simplicité et à la rapidité de programmation de la Commande Numérique OKUMA.
L'équipe de Meca Distribution ne travaille pas en 2/8 en raison de la complexité des pièces à réaliser. Martino Sapateiro constate : « il n'est pas nécessaire d'usiner de longues séries pour que les machines OKUMA soient intéressantes. La programmation de la Commande Numérique est très facile. Ce sont des machines polyvalentes, parfaitement adaptées à la fabrication de petites et moyennes séries. Elles disposent d'une grande fiabilité, rigidité, précision, et rapidité de mise en œuvre.»

Martino Sapateiro ajoute : « l'entreprise ne compte pas de ?presse-boutons' mais des opérateurs très expérimentés, disposant d'un grand savoir-faire. Les pièces que nous réalisons sont le fruit d'une alchimie entre les opérateurs et les machines ». Les jeunes recrues sont systématiquement encadrées par les anciens. En tournage, on compte un opérateur pour 2 machines alors qu'en fraisage, le travail est organisé en ilots avec 3 opérateurs pour 6 machines. Ce qui permet de baisser le taux horaire dédié à l'amortissement de la machine.

Toujours dans le but d'atteindre une précision et une qualité maximales, l'atelier de Meca Distribution est climatisé. L'entreprise souhaite développer son activité dans le secteur aéronautique. Elle disposait d'un bâtiment de 2500 m2 et aménage actuellement 800m2 supplémentaires. Pour répondre à des besoins clients, M. Sapateiro envisage de nouvelles activités tel le montage. L'entreprise a besoin d'augmenter sa capacité d'usinage, elle projette d'acquérir de nouvelles machines Okuma. M. Sapateiro prévoit le renouvellement de la technologie avec, par exemple, des machines 5 axes et multifonctions Okuma Multus. A suivre...

Actualités populairesVoir tous les articles

Devis groupés (0)